Combien coûte un conseiller fiscal ? Comment est-il rémunéré ?

Date : 19/03/2020 - Catégorie : La défiscalisation financière

Cette page provient du site Fiscalement.fr
Vous pouvez la visualiser à cette adresse : https://www.fiscalement.fr/dossier-57-combien-coute-conseiller-fiscal.html

Combien coûte un conseiller fiscal ? Comment est-il rémunéré ?

Le rôle du conseiller fiscal est d’accompagner des particuliers, des salariés du secteur public ou privé, qui disposent d’un patrimoine ou de revenus importants. Comment est rémunéré ce professionnel ?

Vous souhaitez obtenir des conseils pour remplir votre déclaration d’impôt, acheter des parts de SCPI, contracter un crédit ou encore recourir à des dispositifs de défiscalisation ? Il est recommandé de faire appel à un conseiller fiscal. Détails.

Les compétences et le savoir-faire du conseiller fiscal

Le conseiller fiscal a des compétences dans les domaines de la finance, de l’assurance, de l’immobilier et du droit. Ses missions consistent à établir le bilan patrimonial de ses clients, à leur apporter des conseils sur leurs investissements et leur proposer des stratégies d’organisation patrimoniale.Optimisation fiscale, succession, constitution de patrimoine… Cet expert peut travailler sur plusieurs problématiques.

Pourquoi passer par l’intermédiaire d’un conseiller fiscal ?

Il peut être judicieux de solliciter un conseiller fiscal pour bénéficier de solutions personnalisées. En effet, ce spécialiste peut vous donner des conseils à forte valeur ajoutée qui ne sont parfois proposés qu’aux clients les plus fortunés.

Le conseiller fiscal représente un partenaire de confiance sur lequel vous pouvez compter sur la durée. Il est présent à chaque moment clé de votre vie (mariage, divorce, achat immobilier, retraite, études des enfants…) pour vous accompagner au mieux dans la concrétisation de vos projets à travers des solutions bancaires.

Ainsi, toute personne souhaitant valoriser son patrimoine peut recourir à un conseiller fiscal. Il n’existe pas de revenu minimum à partir duquel il est plus intéressant de faire appel à ce professionnel. Toutefois, si vous percevez de faibles revenus ou avez une épargne quasi-inexistante, il n’apparaît pas nécessaire de passer par son intermédiaire. Il est possible de placer son argent facilement sur des produits sans risque comme les comptes et livrets de l’épargne réglementée. En revanche, si vous envisagez de faire des placements plus complexes pour réduire vos impôts ou organiser votre succession, n’hésitez pas à le contacter.

Conseiller fiscal : quelle est sa rémunération ?

De manière générale, la gratuité d’un bilan patrimonial n’est pas forcément bon signe. Le coût de cette analyse détaillée de votre patrimoine peut varier de quelques centaines à quelques milliers d’euros. Les conseillers qui exécutent gratuitement cette prestation le font souvent pour s’aligner sur la concurrence.

Le conseiller fiscal a le choix entre deux types de rémunérations : il peut facturer des honoraires à ses clients ou se rémunérer à la commission lors de la vente d’un produit. Dans ce dernier cas, la commission est versée par le fournisseur et non par le client. Il convient de rappeler que depuis la mise en place de la loi MIFID2 en janvier 2018, ces professionnels doivent faire preuve de transparence envers leurs clients au regard de leur politique tarifaire.

Pour connaître la rémunération proposée par un conseiller fiscal, n’hésitez pas à vous renseigner directement auprès de ce spécialiste. Avant de prendre rendez-vous, pensez à vérifier ses qualifications et son niveau d’expérience.

Imprimer la fiche - Fermer la fenêtre