Vous êtes ici : A qui s’adresse la défiscalisation ? Qui peut en profiter ? > La défiscalisation immobilière > Comment défiscaliser avec la location meublée ?

Comment défiscaliser avec la location meublée ?

Comment défiscaliser avec la location meublée ?

La défiscalisation immobilière ne se limite pas au dispositif Pinel. En effet, il est aussi possible de se tourner vers la location meublée.

Plus souple et rentable, moins fiscalisée que la location vide, la location meublée séduit de plus en plus de bailleurs. Pour défiscaliser avec la location meublée, ces derniers ont toutefois intérêt à connaître leurs droits et obligations qui évoluent avec le renforcement de la législation. Explications.

La location meublée non professionnelle (LMNP), un statut idéal pour défiscaliser

Vous bénéficiez du statut LMNP dès lors que vos recettes locatives sont inférieures à 23.000 euros par an ou si elles représentent moins de 50 % de vos revenus globaux. Ce statut donne la possibilité de choisir entre le régime micro-BIC et le régime réel. Votre choix dépendra essentiellement du montant de vos recettes locatives.

Le régime du micro-BIC s’applique si vos recettes sont inférieures à 70.000 euros. Dans ce cas, vous profiterez d’un abattement forfaitaire de 50 % au titre des frais, contre 30 % dans le cadre du microfoncier. Ce régime est particulièrement intéressant si vos charges restent inférieures au seuil de 50 %.

Le régime réel s’applique lorsque vos recettes dépassent 70.000 euros. Ce régime permet de déduire ses charges (intérêt d’emprunt, travaux…), l’amortissement du logement et des meubles.

Défiscaliser avec le statut de loueur en meublé professionnel

Pour devenir loueur en meublé professionnel, vous devez être inscrit au Registre du commerce et des sociétés (RCS), le montant de vos recettes doit être supérieur ou égal à 23.000 euros par an et dépasser la totalité de vos autres revenus professionnels.

Les régimes du micro-BIC et du réel s’appliquent dans les mêmes conditions que pour le statut LMNP. Ils permettent de bénéficier des mêmes avantages fiscaux. En plus de ces avantages, il est toutefois possible de profiter d’une exonération totale des plus-values immobilières si vos recettes sont inférieures à 90.000 euros par an. Si le montant de vos recettes est inclus entre 90.000 et 126.000 euros, l’exonération sera partielle. Autre avantage non négligeable : vous êtes exonéré d’impôt sur la fortune immobilière (IFI) dès lors que vos recettes ne dépassent pas 23.000 euros par an et si elles représentent plus de 50 % de vos revenus. Ainsi, ce statut fiscal permet, sous certaines conditions, d’optimiser l’impôt sur le revenu.

Des dispositions contraignantes

Malgré les avantages fiscaux qu’ils présentent, ces deux statuts sont associés à des dispositions contraignantes. En effet, la loi Alur de 2014 impose plusieurs obligations aux bailleurs et notamment un contrat type de location, une limitation à deux mois de loyer du dépôt de garantie ou encore le dispositif de révision des loyers. En dépit de ces exigences, la location meublée reste attrayante pour défiscaliser.

Les statuts LMP et LMNP sont complexes. Il ne faut pas hésiter à faire appel à un professionnel pour éviter les erreurs. Pour choisir le régime fiscal adapté à vos revenus, vous pouvez également utiliser un simulateur en ligne gratuit et sans engagement.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Simulateur de défiscalisation

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : m3Pfvs

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers