Vous êtes ici : A qui s’adresse la défiscalisation ? Qui peut en profiter ? > La défiscalisation financière > Quelle stratégie de défiscalisation en tant que chef d'entreprise ?

Quelle stratégie de défiscalisation en tant que chef d'entreprise ?

Quelle stratégie de défiscalisation en tant que chef d'entreprise ?

L’impôt sur les sociétés (IS), calculé sur la base du bénéfice net après déduction de la rémunération du dirigeant, est relativement lourd pour les entreprises. Certaines mesures permettent toutefois de diminuer son impact.

Le chef d’entreprise bénéficie de nombreux moyens pour réduire ses impôts. La défiscalisation en fait partie. Pour être rentable, une stratégie de défiscalisation doit être constituée d’un investissement mûrement réfléchi et donnant droit à des avantages fiscaux. Zoom sur les différentes stratégies de défiscalisation possibles pour réduire son impôt en tant que chef d’entreprise.

Défiscaliser en investissant dans l’immobilier

Le dispositif de défiscalisation Girardin IS immobilier permet à une personne morale soumise à l’impôt sur les sociétés de déduire de son résultat imposable l’intégralité de l’investissement réalisé dans un territoire d’Outre-mer. Le déficit fiscal obtenu grâce à cette mesure est reportable sur l’exercice suivant. Plus concrètement, deux possibilités s’offrent au chef d’entreprise qui souhaite investir en Girardin IS : investir directement via sa société, investir indirectement à travers une société filiale soumise ou non à l’IS, ou en souscrivant au capital d’une société soumise à l’IS.

Défiscaliser en faisant des dons

Les dons versés à certains organismes d’intérêt général (fondations, associations reconnues d’utilité publique, fondations, entreprises d’insertion) donnent droit à une réduction d’impôt quel que soit le régime fiscal. Celle-ci est égale à 60 % des dons consentis, plafonnée à 5 % du chiffre d’affaires annuel (cette limite s’applique sur le montant du don).

En faisant des dons, l’entreprise permet également aux salariés de s’impliquer dans un projet à travers l’aide aux associations. Cette action a par ailleurs un impact sur son développement commercial.

Souscrire un contrat Madelin

Les contrats Madelin permettent aux chefs d’entreprise de se constituer un complément de retraite par capitalisation tout en profitant d’exonérations fiscales sur les versements. Ce type de contrat s’adresse essentiellement aux travailleurs non-salariés et aux travailleurs non agricoles. Pour pouvoir prétendre à l’avantage fiscal associé, le souscripteur doit prouver qu’il est à jour dans ses cotisations obligatoires d’assurance maladie et vieillesse. La déduction fiscale est plafonnée au plus élevé de ces deux montants : 10 % du PASS quel que soit le revenu professionnel ; 10 % de la fraction du bénéfice imposable dans la limite de 8 fois le PASS auxquels s’ajoutent 15 % supplémentaires sur la fraction du bénéfice compris entre 1 et 8 fois le PASS.

Ainsi, il existe de nombreuses solutions pour défiscaliser lorsqu’on est chef d’entreprise. Pour définir une stratégie de défiscalisation adaptée, n’hésitez pas à recourir à un professionnel qui vous fera économiser probablement plus que ce qu’il vous coûtera.

Si vous souhaitez connaître dès maintenant les avantages fiscaux auxquels vous pouvez prétendre, réalisez une simulation de défiscalisation. Sachez toutefois que les avantages fiscaux obtenus en contrepartie d’investissement ou de dépenses ne peuvent dépasser 10.000 euros voire 8.000 euros par foyer fiscal pour certains investissements, conformément à la loi de Finances.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Simulateur de défiscalisation

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 5YHyJB

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers